Rétro-Actif

Rétro, blog, prog.

[NES] River City Ransom

-

"BARF" - À peu près tout le monde

Vidéo de gameplay1

Merci à Ezki pour avoir fait le cobaye "Joueur 2".

Je confonds toujours avec Retro City Rampage
En voilà du titre qu'il est bien. Cliquez ici pour la vidéo, ça marche aussi.

River City, son fleuve, ses boutiques, son école, ses gangs assoiffés de sang, etc… Tout pour faire une petite ville vivante qui respire le calme et la paix. Pensez à vous arrêter si jamais vous traversez le pont de la Capital Avenue et admirez le paysage verdoyant des arbres et grisonnant du béton assombri par la pollution et les saisons. Profitez des nombreuses rues commerçantes proposant un large panel de restaurants pour vous goinfrer de délicieux sushis ou apprendre de nouvelles techniques de défense entre deux comics dans l'un des bibliothèques du coin. Le service souriant, les gens amicaux, River City est une ville qui vous accueillera à bras ouverts.

Hey, je me défends pas mal, pour une fois
Et une brochette de légumes, une!

River City, la ville de vos rêves? Pas vraiment, pas vraiment. La ville sus-cité recèle de gangs qui se déchirent l'appartenance de tous les lieux de la ville et vous, le joueur, devez vous tailler un chemin à coup de latte et de poubelles à travers cet afflux d'affreux, de gangsters gangrèneux et de bandits ban… Enfin, bref, vous m'avez compris.

River City Ransom, un jeu NES développé par Technos en 1989 est un jeu de beat'em up où l'on incarne Alex (et Ryan en mode deux joueurs coopératif) pour sauver River City et la petite amie de Ryan des griffers d'un certain "Slick", qui a bien gentiment laissé une lettre indiquant ses méfaits. C'est à vous de lutter contre les nombreux gangs qui seront sur votre chemin dans une ville en exploration ouverte. Voyons ce titre en détail, voulez-vous?

Là, c'est moins bien...
Je suis le type en blanc si c'était pas évident.

Game-plaie

River City Ransom est un "jeu de baston". Alex, à l'écran, peut se déplacer dans la zone pour se rapprocher des ennemis et leur montrer la technique de la giroflée à cinq feuilles ou du dégagment de ballon. Une touche pour taper du poing, une autre pour taper du pied et c'est plus ou moins tout. Bien entendu, des techniques supplémentaires débloquables et des objets traînant à même le sol tels que des caisses en bois, des lattes, des chaînes ou même des poubelles pourront vous servir d'armes ou de projectiles pour leur montrer à la plèbe qui en a dans le pantalon et dans le biceps.

La maniabilité, bien que saupoudrée d'un poil de latence, est suffisamment confortable pour ne pas frustrer le joueur et il est assez facile d'arroser un ennemi (quand il ne pare pas les coups), bien que la portée étant un tantinet trop court par les choix et restrictions graphiques. Je suis surpris en re-regardant mes enregistrements de ne voir pas plus que deux ennemis à l'écran quand ils attaquent car ils mettent une presison qui donnent l'impression d'être parfois encerclé (sachant qu'il a bien plus que deux énnemis par zone, bien entendu). L'IA est parfois assez coriace. J'ai été surpris dès le début du jeu à me voir me faire généreusement fourrer de marrons avant que je ne puisse donner du répondant.

Par contre, au niveau équilibrage des dégats, j'ai aucune idée de ce qui se passe. Vous voyez la barre d'en-haut? je pense à une barre de vie quand je la vois mais elle descend si vite que je me retrouve à prendre deux fois plus de coup une fois à un ou deux points de vie (ou même zéro) que quand elle est pleine.

Smooooth Criminal
♫You've been hit by
A smooth criminal♫

La possibilité d'augmenter ses stats d'attaque/défense/vie par les objets est une manière intéressante de faire évoluer son personnage. À force de lui faire manger des beignets ou des sushis au poulpe, le voilà bien plus fort ou résistant. Il y a aussi des objets à emporter pour consommer entre deux rounds mais ils sont bien moins rentables.

Bien que le jeu est déjà assez fun en solo, il est possible de jouer à deux. Bien qu'il mette à mal la console, il est bien marrant de se voir propulser par son pote ou le cogner en loose day quand il se fait prendre en sandwich par les deux malotrus du moment. Balancer une poubelle à l'autre joueur? Le tabasser avec une caisse en bois? Lui balancer une barre de fer? Le balancer dans le mur? Libre à vous de le malmener de la manière qu'il vous plaît. Le jeu pourrait presque en devenir un jeu de baston 1vs1 pimenté avec deux trois méchants qui se pointent de manière périodique.

Gras-phismes

Entendez-vous le carillon de l'ère 8-bits, où la console n'à à peu près que 60 couleurs disponibles et que chaque sprite doit, au mieux, avoir 3 couleurs? Et bien mes cher amis, vous en êtes plein dedans! Venez manger du pixel par pelletées de 256x240! River City Ransom est très joli, vraiment. Le rendu est propre, le style bien maîtrisé et c'est un résultat sans fautes qu'on fait face.LE style un peu carré des personnages est un choix assez intéressant, ça me fait penser vaguement au Collège Fou Fou pour des raisons qui me sont inconnues. D'ailleurs, le détail qui m'a le plus plu est la manière dont les "reflets" des vitres des boutiques ont été dessinées. C'est un détail idiot mais ça donne un peu plus de vivant. C'est ce niveau de détail dont vous aurez affaire à.

Mon avis? J'aime bien. On sent que le style est maîtrisé et que les artistes ont pris du plaisir à faire le jeu, pourquoi s'en plaindre?

(Pas si) Odieux Audio

Allez, un peu de chiptune, ça fait plaisir aux oreilles, non? Si vos oreilles ne saignent pas à la moindre apparition d'un bon vieux son de l'époque 8-bit, vous apprécierez la musique de ce jeu. Sympa, rythmée, pleine d'entrain (avec un soupçon de rockabilly, pour vous dire!), vous allez apprécier bastonner sur cette musique. Le seul défaut, je dirais, est le rythme et la mélodies des musiques des niveaux sont assez proches. Du coup, on a plus ou moins l'impression d'écouter la même chose un peu tout le long (ce qui n'est pas faux pour les niveaux eux-mêmes), les rendant un peu rasoir à la longue. Rien à dire au niveau bruitage, c'est comme il faut et ça colle avec l'ambiance du jeu.

À prendre?

Pour résumer, on a un petit jeu de baston des familles comme on n'en fait plus. Fun, pas sérieux, agréable à jouer (bien que la difficulté réveillera ceux habitués à avoir la main tenue constamment en cas de pépin), il sera un bon moment de détente seul ou à deux. Dernier conseil : attention à l'argent. Divisé par deux à la moindre défaite, il vous sera crucial de jongler entre la nourriture pour vous booster et les techniques de combats pour défoncer encore plus de teigneux. Sur ce poing final, je vous laisse, j'ai des bandits à tataner! À plus!

Loading.gif

  1. Par l'absence de Javascript sur ce site, je ne peux pas metre de frames pour l'intégration Youtube… 


Tags